3. Citoyenneté

LE FIL CONTINU
un Programme en direction des "enfants décrocheurs"

Principes fondateurs Le principe fondateur du projet Fil continu a été la volonté de plusieurs acteurs de la ville de Pierrefitte de se réunir pour lutter contre le décrochage scolaire, en apportant plus particulièrement une réponse au problème qui concernait les collégiens exclus. Porté par la volonté politique du Maire, soutenu par le Conseil Départemental, il réunit les trois collèges, l’association l’AFPAD et des intervenants du Programme de réussite éducative... L’AFPAD est plus particulièrement investie dans l’organisation, le développement, le suivi et le pilotage du projet, en l’initiant et en portant la dynamique du projet. Depuis 2008, ce dispositif innovant, complémentaire aux dispositifs de droit commun engagés sur la question du décrochage scolaire, s’est donné plusieurs objectifs :

-  Eviter que les élèves exclus soient livrés à eux-mêmes et encore plus fragilisés dans leur parcours,
-  Mener un travail leur permettant d’intégrer puis de s’approprier les règles et d’adopter des normes comportementales indispensables à la vie du collège, les aider ainsi à se construire pour pouvoir être des citoyens actifs en créant des espaces de socialisation.
-  Conforter les familles dans leur rôle, en respectant les règles de déontologie.

Conçu dans une continuité de temps, Fil continu accueille des jeunes exclus des trois collèges (Luce Aubrac, Pablo Neruda et Gustave Courbet) pendant le temps scolaire au sein du collège Gustave Courbet. Les principes d’organisation L’espace Fil continu : Le collège Gustave Courbet a mis à disposition du projet Fil continu un local dévolu auparavant à des ateliers technologiques, à côté d’un terrain de sport. Si quelques équipements ont été aménagés par les élèves eux-mêmes, le local est resté assez « spartiate ». Il est équipé avec des ouvrages scolaires, des fournitures, des jeux éducatifs. Les repas sont fournis par le restaurant scolaire du collège.

(JPG)

LE FIL CONTINU

L’accueil des élèves : L’espace Fil continu accueille les élèves des trois collèges qui sont exclus temporairement plus de deux jours. L’accueil se fait pendant le temps scolaire, du lundi au vendredi. Bien que situé à l’intérieur du collège Gustave Courbet, le dispositif d’accueil des élèves exclus prévoit qu’ils ne rencontrent pas les élèves qui suivent les cours normalement.

Ces élèves participent à des ateliers avec le matin une partie travail scolaire et l’après-midi des ateliers sur la citoyenneté (médiation, groupe de parole, guide contre la violence,...), (AFPAD), une référente parents (AFPAD), une psychologue et un éducateur spécialisé (Programme de Réussite Éducative de Pierrefitte).

(JPG)

Atelier sur la citoyenneté

Rencontre avec des adultes au cours du déjeuner :

Invitation au déjeuner deux fois par semaine d’adultes, qui rencontrent au cours d’échanges informels les jeunes. Notamment des enseignants et des membres du personnel des collèges, des professionnels de différents métiers, des représentants d’institutions de la justice, police, ville, etc.

L’atelier Arts Plastiques,

Animé par un artiste peintre & sculpteur (Yao METSOKO), mené avec les élèves du fil continu va permettre cette année de réaliser un travail sur la figuration à la Keith Haring & Combas. Il s’agit d’une technique offrant l’avantage d’un travail complexe et immense mais qui peut être fini dans un laps de temps très court quel que soit le taux de renouvellement des élèves dans l’atelier. Les œuvres de Haring & Combas sont dans leurs aspects graphiques ludiques, dynamiques et joyeuses. Ainsi leurs graphismes seront abordables quel que soit le niveau et potentiel de l’élève.

L’objectif étant d’accompagner les élèves décrocheurs dans la réalisation d’œuvres picturales ; de leur redonner goût à la créativité et à l’effort ; leur permettre de « faire », de « s’appliquer » dans son ouvrage et de leur permettre de retrouver confiance en soi, en les valorisant par ses élans créatif.

(JPG)

(JPG)

Atelier Arts plastiques

Orientation des élèves vers le Fil continu par les conseillers principaux d’éducation

Les Principaux ou les Conseillers principaux d’éducation informent les familles et les élèves sur le dispositif Fil continu, et orientent les élèves vers l’Espace Fil Continu sous condition de leur accord.

Parentalité :

Un intérêt particulier est porté sur la relation avec les parents des élèves exclus passant au fil continu. Le médiateur de l’AFPAD est chargé de la mise en relation avec les parents afin de les informer du suivi des élèves dans le dispositif et des difficultés rencontrées lors de la période d’exclusion. Une articulation est mise en place avec la référente parentalité de l’AFPAD qui travaillera en étroite collaboration avec le médiateur de l’AFPAD présent au collège afin que les parents du fil continu puissent bénéficier des aides et événements mis en place par l’AFPAD et permettant de les aider dans leur rôle. Analyse du public bénéficiaire de l’action

En moyenne, 150 élèves sont accueillis chaque année dans le dispositif.

Répartition garçons/filles : 2/3 et 1/3. Il s’agit d’exclusion temporaire de 3 à 5 jours.

Par l’intermédiaire de notre partenaire la Fondation HSBC, la station de radio par Internet Canal Académie a réalisé un reportage de 50 minutes sur le Fil continu : http://www.canalacademie.com/ida9679-Comment-lutter-contre-le-decrochage-scolaire.html

Un sujet sur la lutte contre le décrochage scolaire en compagnie des principaux de collège, du directeur de l’AFPAD et des enfants passés au Fil continu.

Partenaires de projet

-  Fonds Social Européen
-  La ville de Pierrefitte-sur-Seine,
-  Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis,
-  Direction des Services départementaux de l’Éducation nationale de la Seine-Saint-Denis,
-  Collège Gustave Courbet,
-  Collège Pablo Neruda,
-  Collège Lucie Aubrac.

Le dispositif « Remobilisaction »

C’est un projet organisé par le collège Lucie Aubrac notamment en partenariat avec l’AFPAD et d’autres partenaires. Les objectifs sont de remobiliser et d’accompagner les élèves qui décrochent scolairement. Ce sont des élèves présents physiquement au collège mais très passifs ou bien des élèves absentéistes qui sont démotivés. Le projet est piloté par le collège Lucie Aubrac. Il concerne également les deux autres collèges de Pierrefitte.

L’AFPAD intervient sur des ateliers de communication, d’expression et de médiation avec ses médiateurs et animateurs au cours des stages organisés par le collège sur l’année.

Nombre d’élèves maximum par session : 10.

Posté le jeudi 10 septembre 2015